Archives par mot-clé : Brest

EL INFORME LAMBLARDIE (1822) : LA GENESIS DEL PUERTO COMERCIAL DE BREST (FRANCIA).

VIª Jornada de discusión de avances de investigación en Historia Argentina: fuentes, problemas y métodosmesa, organizada por el IDEHESI-CONICET-Nodo IH y el Instituto de Historia de la Facultad de Derecho y Ciencias Sociales del Rosario.

 

Mesa :  “Puertos, federalismo y desarrollo en los 200 años de Independencia Argentina
Rosario, 28 de octubre de 2016

 

Brest se situá en la punta occidental de Francia. « L’Arsenal », su puerto militar, fue creado por la voluntad de Luis XIV en 1631. En 1822, es el mas grande puerto militar francés del Atlántico. Una parte de sus muelles estaban ocupados por el puerto mercantil de la ciudad. A partir de esta fecha, la voluntad de los militares de sacar el puerto comercial del « Arsenal » estaba muy firme. En esta ponencia, analizando el informe del señor Lamblardie (depositado en los Archivos Departemental del Finistere), director de las obras marítimas, se presentara los varios proyectos imaginados para construir un puerto mercantil afuera del puerto militar. También a la lectura de este documento, se podra subrayar que el proyecto de construcción del puerto mercantil es en primer lugar un tema militar que no puede tener su resolución en Brest, pero en París.

Brest se situe à la pointe occidentale de la France. « L’Arsenal » son port militaire a été créé par la volonté de Louis XIV en 1631. En 1822, c’est le plus grand port militaire français de l’Atlantique. Une partie de ses quais sont occupés par le port de marchand de la ville. À partir de cette date, la volonté des militaires est de sortir le port de commerce de l’Arsenal. Dans cet article, en analysant le rapport de Monsieur Lamblardie (ce rapport est déposé aux archives départementales du Finistère), directeur des travaux maritimes, on fera référence aux divers projets imaginés auparavant pour construire le port marchand en dehors du port militaire et on présentera le projet de port de M. Lamblardie. À la lecture de ce document, on pourra souligner que ce projet de construction du port de commerce est d’abord une question militaire, qui ne peut avoir de résolution à Brest mais à Paris dans les ministères.

 

Coloquio internacional patrimonio historico portuario

Patrimonio Portuario mayo 2016

 

 

 

 

 

 

 

communications :

Introduction à la représentation des données historiques: modélisation des connaissances, 3D et réalité virtuelle. L’exemple du pont tournant de Brest” – (Introducción a la representación de los datos históricos: el modelado del conocimiento, 3D y la realidad virtual. El ejemplo del puente giratorio de Brest).

S. Laubé*, B. Rohou*, S. Garlatti**, R. Querrec**, F. Devillers**, Laura Picart***, F. Gautrais***
*CFV & PAM 3D LAB,** LabSTICC et PAM 3D LAB, *** Master 2 HST, HN & Médiations

« La modélisation des connaissances pour la publication des donnés historiques pour une histoire comparée des ports” – (El modelado del conocimiento para la publicación de los datos históricos de la historia comparada de los puertos)

B. Rohou*, S. Laubé*, S. Garlatti**
*CFV & PAM 3D LAB,** LabSTICC et PAM 3D LAB.

Ports nouveaux, Ports pionniers, XIVe-XXIe siècles

1_colloque-port-pionniersPorts nouveaux, Ports pionniers, XIVe-XXIe siècles
IVème COLLOQUE INTERNATIONAL DU RÉSEAU
LA GOBERNANZA DE LOS PUERTOS ATLÁNTICOS
(XIVe-XXIe SIÈCLES)
Lorient – France
6-7-8 octobre 2016

Résumé de la communication :

Auteurs :Bruno Rohou, Sylvain Laubé , Serge Garlatti , Jose Antonio Mateo , Miguel Ángel De Marco (h)

L’objectif de cette communication est de présenter les résultats des travaux de recherche en humanités numériques et en histoire des sciences et des techniques développés dans le cadre d’une collaboration entre le GESMar (Grupo de Estudios Sociales Marítimos) et le IDEHESI (Instituto de Estudios
Históricos, Económicos, Sociales e Internacionales), le Centre François Viète (EA 1161) et le LabSTICC (UMR 6285) pour une histoire comparée des ports de Brest (France), Mar del Plata et Rosario (Argentine).
Dans une approche systémique et historique considérant le port comme un macro-système technologique complexe, il s’agit
1) dans le champ de l’histoire des sciences et des techniques :
a. à partir des descripteurs pertinents que sont les infrastructures portuaires comme les digues, les quais, les formes, les grues et les ponts, de proposer et valider un modèle d’évolution spatio-temporelle générique d’un port d’un point de vue scientifique et technologique (savoirs de références, énergie, matériaux, systèmes d’artefacts,…)
b. à partir de ce modèle d’évolution, d’établir puis de comparer les cycles de création et d’évolution des ports susnommés
c. de caractériser, pour les descripteurs retenus et dans une approche « culture matérielle » et systémique, les groupes sociaux à l’oeuvre ainsi que les savoirs de références qu’ils portent, le système d’artefacts qui entoure ce descripteur dans son usage et sa fabrication, les diffusions de connaissances entre Europe et Argentine (des entreprises françaises étant notamment impliquées dans la construction des ports argentins)
2) dans le champ des recherches en humanités numériques et web sémantique4
a. élaborer des ontologies de référence pour le web sémantique
b. publier et exploiter un corpus numérique de références sur la plate-forme

Résumé complet : Périodiser et comparer l’évolution des ports